Déclaration AMEES : les militants et les membres du Bureau Exécutif de l’AMEES sont provoqués et menacés .

March 26, 2017
AMEES
Après la conférence tenue le 6 Mars 2017 à Sélibaby à l’occasion de la « Journée Nationale de Lutte contre les séquelles de l’esclavage », remarquant que depuis la tenue de cette conférence historique, les militants et les membres du Bureau Exécutif de l’AMEES sont provoqués et menacés. En effet, plusieurs de ses membres, notamment les sections locales (Coumba N’dao)  font face à des provocations et injures en raison de leurs activités pour l’application de la Loi 2015-031 portant incrimination de l’esclavage et réprimant les pratiques esclavagistes ;
 
L’AMEES félicite ses membres pour les efforts déployés contre les pratiques de l’esclavage et la fermeté des autorités administratives,  judiciaires et de sécurités régionales d’apporter des changements positifs en faveur de l’application de la Loi et déplore  le comportement de Mr. Amedy Dama CAMARA, Ministre de l’Environnement et  du Développement Durable qui a proféré des menaces contre les membres du bureau exécutif de l’AMEES.
 
Par ailleurs, l’AMEES considère qu’il s’agit là manifestement d’une attaque grave contre les acteurs des Droits de l’Homme,  inacceptable et contraire à la Constitution, aux lois et règlements, aux valeurs morales et religieuses.
 
Nous  rappelons que plusieurs problèmes fonciers ont été signalés dans plusieurs localités de la Wilaya du Guidimakha, notamment à Coumba N’dao, Dafort, Bouanze, Niéleba …  
Enfin, l’AMEES est contre toute forme de violence physique, morale ou verbale et œuvre pour contribuer à l’avènement de l’état de droit, la paix et la consolidation de la cohésion sociale en solidarité avec l’ensemble des militants des Droits de l’Homme, sans distinction d’aucune sorte.
Nouakchott, le 22/03/2017
Le Bureau Exécutif